Pour visualiser cette animation Javascript doit être activé et il faut le plug-in Flash 8 installé.

Accueil > NEST > Le Ramadan de nos futures Mamans

Le Ramadan de nos futures Mamans

Jeûner ou ne pas Jeûner ?
Telle est la question que se posent nos futures mamans. Si vous attendez Bébé et que vous souhaitez pratiquer le jeûne du Ramadan, voici quelques conseils avant d’entamer cette épreuve.

JPEG - 8.2 ko
  • Tout d’abord, consultez le médecin pour vous assurer que votre état de santé et celui du fœtus vous permettent de Jeûner.

D’un point de vue médical, il n’y a pas de contre-indications à la pratique du jeûne de Ramadan pour les femmes enceintes sauf si le déroulement de la grossesse est accompagné de complications ou nécessite la prise de médicaments pendant la journée.

Par exemple, si vous êtes, entre autres, sujette au Diabète (Type I, Type II ou diabète gestationnel), aux vomissements réguliers (vomissements gravidiques) ou aux malaises, il est médicalement contre-indiqué de jeûner.

Après sept (7) mois de grossesse, le gynécologue déconseille vivement de jeûner car les deux derniers mois de grossesse sont la période de croissance rapide de Bébé.

  • Si, après une consultation, le médecin estime que vous avez la capacité de Jeûner il y a certaines règles à respecter pendant le mois de Ramadan.

Ces quelques règles permettent d’éviter les risques de déshydratation (très dangereuse) ou de retard de croissance de Bébé.

Il est très important, d’observer trois repas par jour :

  • Le Xedd (Kheudd), premier repas avant de commencer le Jeûne Il ne faut surtout pas vous priver de Kheudd ! C’est pendant ce repas important que vous pourrez stocker le sucre et surtout l’eau dont vous et votre bébé auront besoin pour tenir pendant la journée. Quelques idées pour le Kheudd de nos futures mamans : De l’Eau, du Laax (Lakh) ou du Fondè, de l’Eau, des oeufs, et encore de l’Eau. Vous l’aurez compris, il faut boire beaucoup d’eau !
  • Le Ndoggu, repas de rupture du Jeûne Rares sont ceux qui se privent du Ndoggu après une longue journée de Ramadan. Le Ndoggu est essentiel pour récupérer des forces. Une bonne tasse Kinkéléba accompagnée d’un morceau pain et de quelques dattes vous permettra de vous réhydrater et de reprendre de l’énergie en fin de journée.
  • Le Dîner, deux ou trois heures après le Ndogou Le soir, prenez un repas léger comme un potage, de la soupe non grasse, de la viande ou du poisson accompagnés de légumes. Evitez les plats lourds et gras comme le Thiebou Dieune ou le Mafé, cela vous évitera les reflux gastriques au cours de la nuit.

Si vous avez un malaise, ou si vous sentez quelque chose d’inhabituel, interrompez immédiatement votre jeûne et consultez le médecin.

Ces conseils s’appliquent également aux femmes qui allaitent.

Pour nous contacter ou rencontrer nos spécialistes, merci de nous envoyer un message à contact@nest.sn ou de nous appeler au 33 867 58 58.